Communiqué de presse

4ème salon VIVA Technology, 16-18 mai 2019, Paris: Le Groupe Renault à VIVA Technology – Une vision consolidée de la mobilité partagée

16 mai 2019 | ID: 21115
C’est à l’occasion du salon VIVA Technology, dont la 4e édition se tiendra à la Porte de Versailles à Paris, du 16 au 18 mai 2019, que le Groupe Renault présentera une vision consolidée de la mobilité partagée, avec notamment l’annonce de partenariats forts et d’expérimentations innovantes:
  • Le Groupe Renault, le Groupe Transdev, l’IRT SystemX, VEDECOM et l’Université Paris-Saclay sont à l’initiative du projet «Paris-Saclay Autonomous Lab» qui a pour objectif d’inventer et d’expérimenter différents services pour une mobilité plus intelligente, électrique, autonome, publique et privée, en complément de l'offre de transport présente sur le territoire de Paris-Saclay.
  • Klépierre, leader paneuropéen des centres commerciaux, et le Groupe Renault, entrent dans un partenariat durable qui allie les forces des deux entreprises pour proposer à leurs clients des services de mobilité innovants.
  • le Groupe Renault annonce une première expérimentation avec le Groupe La Poste, de son véhicule utilitaire Renault EZ-FLEX, afin de mieux comprendre les usages futurs de la livraison urbaine.

Le Groupe Renault prépare une nouvelle ère de la mobilité durable pour tous et travaille autour de quatre axes majeurs d’innovation, stratégiques et essentiels pour transformer l’industrie, que sont la mobilité électrique, la mobilité connectée, la mobilité autonome et le développement de nouveaux services de mobilité.

Fin 2018, Renault présentait 3 concepts de robots-véhicules, EZ-GO, EZ-PRO et EZ-ULTIMO, chacun illustrant sa vision de la mobilité urbaine et partagée du futur.

En 2019, Renault continue de préparer le futur et consolide sa vision de la mobilité partagée avec la signature de partenariats et la mise en place d‘expérimentations innovantes, qu’il s’agisse de transport de personnes ou de livraison de biens.

Véhicules, gestion de flottes, plateformes de mobilité, application clients… C’est toute cette chaine de valeur que le Groupe Renault illustrera lors du salon VivaTech avec des solutions existantes ou en devenir.


Rendez-vous à VIVA Technology, du 16 au 18 mai 2019, Hall 1, Stand H13


* * *


«PARIS-SACLAY AUTONOMOUS LAB»:
DE NOUVEAUX SERVICES DE MOBILITÉ AUTONOME, ÉLECTRIQUE ET PARTAGÉE.


  • «Paris-Saclay Autonomous Lab» a pour objectif d’inventer et d’expérimenter différents services pour une mobilité plus intelligente, électrique, autonome, publique et privée, en complément de l'offre de transport présente sur le territoire de Paris-Saclay.

  • Il s’agit de mettre en place et tester un système complet de transport autonome, comprenant des véhicules autonomes, un dispositif de supervision, une infrastructure connectée et des applications client, afin de définir les conditions de déploiement d’un service de mobilité autonome à plus large échelle.

  • L’expérimentation sera progressivement ouverte à un panel d’utilisateurs avec des véhicules autonomes et électriques, à savoir trois prototypes de Renault ZOE Cab et une navette Transdev-Lohr i-Cristal.
  • «Paris-Saclay Autonomous Lab» est un projet à l’initiative du Groupe Renault, du Groupe Transdev, de l’IRT SystemX, de l’Institut VEDECOM et de l’Université Paris-Saclay.


Il vise à développer de nouveaux services de mobilité en conduite autonome, donc sans conducteur, sur voie dédiée, voies publiques et campus, en complément des solutions de transports existantes sur le plateau de Saclay. Le projet a été inauguré le 15 mai 2019, à l’occasion du rendez-vous de l’innovation SPRING 2019.


Expérimenter des services de mobilité autonome complémentaires aux offres de transport existantes

«Paris-Saclay Autonomous Lab» prévoit:

  • un service de transport collectif nocturne sur voie dédiée avec une navette autonome Transdev-Lohr i-Cristal, qui desservira les quartiers du plateau de Saclay à partir de la gare de Massy, en dehors des heures d’opération des services réguliers existants, et en s’appuyant sur la voie dédiée de TCSP - Transport Collectif en Site Propre – utilisée par les bus.
  • Ce service vise une parfaite cohérence avec l’offre de transport public existante, dans une logique de continuité de service avec une extension horaire. Il optimise en effet les infrastructures routières existantes, ainsi que la vitesse commerciale, grâce à l’utilisation des voies en site propre dédiées au transport en commun. Il s’appuie également sur les arrêts existants, qui offrent une desserte optimale des principaux quartiers, de la gare de Massy à celui de Camille Claudel, situé à Palaiseau.


  • un service de voitures à la demande, en journée, délivré par des prototypes de Renault ZOE Cab autonomes sur le campus urbain de Paris-Saclay. Ce service permettra aux personnes qui se rendent sur le campus en transport public de se déplacer librement sur le site.
  • Fonctionnement du service:


o L’utilisateur appelle en temps réel, ou réserve, un véhicule depuis une application Smartphone Marcel dédiée.
o Un prototype Renault ZOE Cab autonome et électrique vient chercher l’utilisateur au point de rencontre le plus proche.
o L’utilisateur s’installe dans le véhicule et se laisse conduire jusqu’au point de dépose le plus proche de sa destination.
o Si besoin, la voiture s’arrête en chemin pour prendre en charge un autre passager pour effectuer tout ou partie du même trajet.

Ce service vise une desserte fine du territoire avec des points de rencontre et de dépose qui ne gênent pas la circulation des autres usagers de la route, choisis à proximité immédiate des lieux les plus fréquentés, et jamais à beaucoup plus de 300 mètres.


Comprendre les conditions de déploiement de services de mobilité autonomes à plus large échelle

Les expérimentations menées sur le territoire Paris-Saclay doivent permettre de définir les conditions de déploiement d’un service de mobilité autonome à plus large échelle.

Deux volets principaux sont évalués sur ce projet:

o le volet technologique, avec la mise en place d’un système de transport autonome intégrant deux types de services complémentaires,
o et le volet acceptabilité, avec l’accueil de panélistes afin d’étudier l’appropriation des services par les clients finaux.

«Paris-Saclay Autonomous Lab» intègre des technologies de pointe en matière d’intelligence embarquée dans les véhicules, de système de supervision, d’infrastructures connectées, ainsi que de réseaux de télécommunications sécurisés.


Déployer un système complet de transport autonome

«Paris-Saclay Autonomous Lab» est un système complet de transport autonome, comprenant des véhicules électriques et autonomes, un poste de contrôle centralisé permettant la supervision des services, une infrastructure connectée et des applications client.

  • Des véhicules autonomes intelligents: 100 % électriques et dotés de technologies autonomes, les prototypes Renault ZOE Cab et la navette Transdev-Lohr i-Cristal intègrent toutes les contraintes de trafic habituelles, telles que l’identification de présence d’autres véhicules, de piétons, la gestion des carrefours, des ronds-points, des ralentisseurs et la reconnaissance des feux de circulation. Ces véhicules sont équipés de capteurs type GPS, Lidar, caméras, d’une centrale inertielle et de logiciels de conduite autonome, avec une autonomie complète dans des zones spécifiques.

A l’intérieur, les véhicules sont équipés de caméras et d’écrans destinés à accompagner les passagers durant leur trajet.

L’expérimentation se déroule avec un «opérateur de sécurité» à bord du véhicule.

  • Des applications clients intuitives et conviviales: L'application smartphone Mobibot by Transdev permet de suivre le trajet réalisé par la navette Transdev-Lohr i-Cristal en temps réel. L’utilisateur peut ainsi connaître l'heure d'arrivée de la navette à son arrêt, ainsi qu'avoir une simulation de son parcours -géographique et temporelle- jusqu'à destination avec intégration de son éventuel trajet à pied.

Une application smartphone Marcel, spécifique à l’expérimentation ZOE Cab, permet de réserver une voiture autonome à la demande, pour un trajet immédiat ou différé.

  • Une infrastructure urbaine connectée: Les services de «Paris-Saclay Autonomous Lab» doivent s’insérer dans le flux de circulation et atteindre des vitesses compatibles avec le trafic tout en garantissant un très haut niveau de sécurité, sur les routes ouvertes bidirectionnelles comme sur la voie dédiée au bus. Aussi, pour atteindre ces niveaux de services, les partenaires du projet ont décidé de déployer et tester une infrastructure connectée qui sera composée de feux connectés, de capteurs et d’équipements de connectivité en bord de route.

Il s’agit principalement de caméras thermiques et de lidars disposés sur 25 emplacements stratégiques. Cette infrastructure apporte aux véhicules et à la supervision une vision augmentée afin d’anticiper tout imprévu. Les feux de signalisation communicants permettent d’adapter la vitesse d’approche des véhicules selon l’état du feu. Enfin, afin d’améliorer la sécurité des piétons et cyclistes, la contribution des objets connectés de type smartphone ou montre sera étudiée dans l’expérimentation pour être pris en compte par le véhicule autonome ou alerter l’usager équipé.

  • Une supervision à partir d’un Poste de Contrôle Centralisé: La supervision permet, depuis le Poste de Contrôle Centralisé situé en gare de Massy, de suivre et de contrôler en temps réel le bon fonctionnement des services. Le superviseur peut visualiser l’ensemble des véhicules en circulation, surveiller leur état, l’état des composants du système et, grâce à l’infrastructure connectée, anticiper les obstacles éventuels sur le parcours et, intervenir si besoin. Le superviseur a la possibilité d’être en contact direct avec les passagers et peut interagir avec eux.


Développer une réflexion intégrée dans l’écosystème de la ville intelligente pour construire la mobilité de demain

L’offre de mobilité sur le Plateau de Saclay est un enjeu dans le cadre de l’ambition d’attractivité internationale de ce territoire. Or la demande va croître puisque le nombre des usagers et des habitants du plateau devrait atteindre plus de 50’000 personnes en 2022 (versus 25’000 en 2016) avec une projection autour de 80’000 personnes à l’horizon 2029. Le nombre d’étudiants devrait atteindre quant à lui les 20’000 en 2022 et autour des 25’000 en 2029.

Pour répondre à ces enjeux dans un horizon proche, les pouvoirs publics ont ainsi décidé, entre autres initiatives, de développer les nouvelles mobilités (navettes partagées, véhicules à la demande, etc.), en les intégrant à l’offre de transport collectif.

Le projet «Paris-Saclay Autonomous Lab» s’inscrit totalement dans cette démarche et entend démontrer la pertinence de solutions de mobilité autonome au sein d’un réseau de transport existant et ce, sous différents axes: performance, complémentarité avec l’offre en place, volet économique.


* * *


GROUPE RENAULT ET KLÉPIERRE NOUENT UN PARTENARIAT INÉDIT POUR OFFRIR DES SERVICES DE MOBILITÉ INNOVANTS DANS LES CENTRES COMMERCIAUX

Klépierre, leader paneuropéen des centres commerciaux, et le Groupe Renault, leader de la mobilité électrique et partagée en Europe, annoncent un partenariat durable qui allie les forces des deux entreprises pour proposer à leurs clients des services de mobilité innovants, renforçant ainsi leur ancrage local au cœur des territoires et leurs engagements environnementaux.

Renault MOBILITY: À partir du mois de juin 2019, Renault MOBILITY proposera une expérience de mobilité partagée 100 % digitale dans les parkings des centres commerciaux Klépierre de Val d’Europe (en région parisienne), Blagnac (Toulouse) et Bègles Rives d’Arcin (Bordeaux).

Les clients de ces centres bénéficieront d’une solution innovante de location de véhicule en autopartage accessible via l’application mobile Renault MOBILITY.

Les véhicules disponibles seront à la fois thermiques et électriques pour répondre aux différents besoins de mobilité. Le déploiement se poursuivra à travers la France dans les prochains mois.

L’offre «Charging Houses»: Dans le cadre de leur partenariat, le Groupe Renault et Klépierre développent également des hubs de charge multi-usages pour les véhicules électriques, baptisés «Charging Houses».

Ces hubs seront installés par le Groupe Renault dans les parkings des centres commerciaux situés dans les zones à forte densité de population. Ils seront essentiellement utilisés par les visiteurs des centres en journée et par les résidents les soirs et les week-ends.

Le Groupe Renault a développé une solution permettant une gestion intelligente de ces hubs en fonction des besoins de charge des clients, mais aussi la réservation de places électrifiées.

Le service sera mis en place dans 13 centres en France d’ici à la fin de l’année 2019, pour ensuite être déployé à l’échelle européenne.

Un partenariat inédit pour répondre aux nouveaux besoins
Par ce partenariat unique, Klépierre et le Groupe Renault illustrent de façon inédite leur complémentarité: ces offres répondent à la fois à la demande croissante de nouvelles mobilités et aux enjeux environnementaux.

À plus long terme, le Groupe Renault et Klépierre prévoient de poursuivre leur réflexion commune pour concevoir de nouvelles solutions autour de la voiture connectée et de la voiture autonome, dans le but d’enrichir leur offre de services à destination des clients. Il s’agira aussi d’optimiser la configuration des parkings et des accès qui devra s’adapter à l’arrivée de ces véhicules du futur.

* * *

RENAULT EZ-FLEX: UNE PREMIÈRE EXPÉRIMENTATION AVEC LA POSTE

A l’occasion du salon VIVA Technology, le Groupe Renault annonce une première expérimentation avec le Groupe La Poste, de son véhicule utilitaire Renault EZ-FLEX, afin de mieux comprendre les usages futurs de la livraison urbaine. Cette approche collaborative, innovante et inédite, entre les deux entreprises illustre leur implication pour une mobilité durable et responsable de la livraison urbaine.

Renault EZ-FLEX a été révélé en avril 2019: C’est un véhicule utilitaire expérimental, électrique et connecté, compact et maniable, avec une modularité arrière. L’analyse des données du véhicule et le retour d’expérience du facteur permettront de mieux appréhender la réalité au quotidien de la livraison du dernier kilomètre.

A terme, une dizaine de Renault EZ-FLEX sera prêtée en Europe à plusieurs professionnels, entreprises, villes ou collectivités, sur une période de 2 ans environ. Renault et La Poste annoncent une première expérimentation de ce véhicule utilitaire pour travailler ensemble sur l’écosystème de la livraison urbaine.

Denis Le Vot – Directeur Alliance de la Division Véhicules Utilitaires Renault-Nissan: «Avec l’encombrement des villes et l’explosion du e-commerce, la livraison urbaine est en pleine mutation. En tant que leader des vans et du véhicule utilitaire électrique en Europe, le Groupe Renault se doit de continuer à proposer des solutions qui bousculent les codes traditionnels. Nous avons souhaité nous associer avec le Groupe La Poste, un acteur majeur de la livraison, afin d’innover avec Renault EZ-FLEX. Renault EZ-FLEX est un véhicule utilitaire expérimental qui inaugure une nouvelle approche collaborative innovante. Il a été pensé et conçu pour nous permettre de mieux appréhender les usages futurs de la livraison urbaine.»

Philippe Dorge – Directeur de la Branche Services-Courrier-Colis du Groupe La Poste:«Comment accompagner la croissance du e-commerce tout en rendant nos villes plus respirables et plus attractives? C’est un défi majeur que La Poste doit relever. Nous avons fait de la logistique urbaine un projet prioritaire de notre stratégie et avons signé des accords avec 15 métropoles pour mettre en place des solutions adaptées à chaque ville. Pour poser les briques de la logistique urbaine du futur, nous innovons sans cesse et testons de nouveaux modes de livraison de plus en plus responsables et efficaces, qui simplifient la vie de nos clients comme de nos livreurs. Partenaire historique de La Poste dans le déploiement des véhicules électriques, Renault nous propose avec EZ-FLEX une solution innovante et modulable. Notre retour d’expérience permettra de mettre en adéquation les besoins des livreurs et le véhicule utilitaire».

Chaque jour, les facteurs circulent dans les centre-villes, stationnent, montent et descendent de leur véhicule plus de 100 fois, chargent et déchargent leurs colis. Ils aspirent à réaliser leurs tournées de manière agile, fluide et sans polluer.

Renault EZ-FLEX, compact et maniable, a été conçu pour répondre aux exigences de mobilité du livreur. Electrique, il permet une mobilité durable. Sa modularité arrière pourra être expérimentée, et permettra de se projeter sur l’évolution de l’écosystème du véhicule testé. Connecté et équipé de nombreux capteurs, il permettra la collecte et l’analyse des données d’usage et de parcours, de kilométrage, d’autonomie, de vitesse ou encore du nombre d’arrêts afin de mieux appréhender la réalité de la livraison au quotidien.

Ces données seront analysées à la lumière du retour d’expérience du facteur, son vécu au quotidien, ses contraintes, la réaction de son environnement. L’ensemble de ces données seront exploitées pour adapter le véhicule utilitaire aux enjeux de la livraison urbaine de demain.
Ce communiqué de presse est situé dans plus d'une catégorie:
> Renault
> Groupe Renault